Les territoires

Le diagnostic partagé
et l’appui post-diagnostic

Pour favoriser le développement et la structuration de l’ESS en Pays de la Loire, la CRESS propose aux territoires (EPCI, conseils de développement…) une démarche en deux temps :

  • La réalisation d’un diagnostic partagé de l’ESS sur le territoire concerné
  • La mise en œuvre d’un plan d’action défini collectivement (appui post-diagnostic).

Cette démarche est dite « partagée » car elle est menée avec et pour les acteurs locaux. Elle vise à impulser une dynamique collective chez les acteurs d’un territoire au service du développement de l’ESS, à aider cette dynamique à se consolider, à se structurer puis à s’autonomiser.

Le principe

Le diagnostic partagé

Il s’agit tout d’abord de dresser, avec les acteurs locaux, un état des lieux de l’ESS, de ses caractéristiques, atouts, faiblesses et potentialités sur un territoire donné.

Sur la base de cette analyse quantitative et qualitative, les acteurs impliqués dans la démarche et la CRESS produisent collectivement un plan d’actions pour développer leur territoire via l’ESS.

Le diagnostic partagé est alors terminé. Les résultats sont largement diffusés sur le territoire concerné.

L’appui post-diagnostic

Après la réalisation du diagnostic partagé, la CRESS soutient le territoire et ses acteurs dans la mise en œuvre du plan d’actions défini lors du diagnostic.

Ce travail permettra de consolider la dynamique observée sur le territoire puis de la structurer, tout en voyant de nouvelles activités très concrètes se mettre en place.

Une démarche expérimentée sur les territoires

Bien que les résultats obtenus soient différents d’un territoire à l’autre, ils offrent tous des perspectives positives : la réalité de l’ESS est connue des décideurs, les dynamiques collectives ont été enclenchées, consolidées et ont permis une structuration du secteur à l’échelon local via la création d’outils structurants (plateformes ESS, PTCE…)…

Le Pays du Mans (72)

  • Création d’un club des entreprises de l’ESS du Pays du Mans
  • Création d’un poste de vice-président à l’ESS pour Le Mans Métropole
  • Emergence d’un PTCE sur l’économie circulaire et l’innovation sociale.

Sur le Pays d’Ancenis (44)

  • Structuration d’une plateforme d’animation de l’ESS (COTESS)
  • Mise en place d’un PTCE pour renforcer les coopérations économiques sur les filières vertes (écoconstruction, circuits alimentaires de proximité, éco-tourisme), seul lauréat pour le Grand Ouest du premier appel à projets PTCE de l’Etat.

Les objectifs

1. Finalités de la démarche
  • Appréhender la connaissance, le poids, les problématiques et les enjeux de l’ESS sur le territoire
  • Impulser des dynamiques collectives, des réseaux d’acteurs locaux sur le territoire
  • Favoriser la construction et la mise en œuvre d’une stratégie de développement de l’ESS sur le territoire
  • Permettre la structuration de l’ESS à l’échelon local
  • Faciliter la création de nouvelles activités répondant aux besoins du territoire portées par l’ESS
2. Objectifs opérationnels
  • Quantifier l’ESS sur le territoire : structures, secteurs d’activités et emplois
  • Mobiliser une grande diversité d’acteurs d’un même territoire (ESS et hors ESS)
  • Mettre en commun le regard que portent les différents acteurs politiques, économiques et sociaux d’un territoire sur l’ESS
  • Valoriser les actions et coopérations existantes ou en cours de développement impliquant des acteurs de l’ESS du territoire
  • Identifier les sujets majeurs et problématiques qui impactent le territoire aujourd’hui en lien avec l’ESS ainsi que les leviers et freins sur lesquels agir en priorité pour consolider et développer le territoire via l’ESS
  • Permettre aux acteurs de co-construire des actions opérationnelles communes pour consolider et développer leur territoire via l’ESS
  • Accompagner les acteurs locaux dans la mise en œuvre de ces actions et dans la structuration de la dynamique.
3. Résultats attendus
  • Connaissance approfondie de la réalité de l’ESS sur le territoire
  • Interconnaissance accrue entre les acteurs locaux (ESS et hors-ESS)
  • Développement d’une dynamique de dialogue et de coopération entre les acteurs
  • Mise en œuvre d’actions en faveur de la consolidation et du développement de l’ESS sur le territoire
  • Mise en œuvre d’activités relevant de l’ESS répondant aux besoins du territoire
  • Impacts directs et indirects en termes d’économie et d’emploi sur le territoire
  • Emergence d’une forme de structuration de la dynamique sur le territoire (pôle territorial de coopération économique, clusters, société coopérative d’intérêt collectif…)

Le déroulement

La méthodologie proposée par la CRESS possède l’avantage d’être formalisée dans un référentiel évolutif, qui lui permet d’être adaptée aux contextes locaux.

Phase 1 : Caractérisation du poids, des problématiques du secteur et des coopérations territoriales par les acteurs locaux
  • Durée : environ 6 mois
  • Résultat attendu : production d’un état des lieux quantitatif et qualitatif de l’ESS sur le territoire croisant les regards des structures de l’ESS, des entreprises classiques et des acteurs institutionnels
Phase 2 : Echange et réflexion prospective
  • Durée : environ 3 mois
  • Résultat attendu : production d’un diagnostic partagé avec une vision prospective et construction d’un plan d’actions pour développer le territoire via l’ESS
Phase 3 : Formalisation et valorisation des résultats obtenus
  • Durée : environ 3 mois
  • Résultat attendu : diffusion et utilisation des données relatives à l’ESS sur le territoire par les acteurs locaux et supra-locaux

Les phases 1 à 3 recouvrent la totalité de la démarche de diagnostic partagé. A l’issue, les acteurs locaux souhaitent généralement poursuivre le travail. Aussi, une quatrième phase s’avère indispensable pour consolider et structurer la dynamique.

Phase 4 : Consolidation et structuration de la dynamique
  • Durée : environ 24 mois
  • Résultats attendus : mise en œuvre des actions du plan d’action défini en phase 2 et formalisation du collectif d’acteurs généré

Ainsi, la durée d’intervention totale – si les 4 phases sont mises en œuvre – peut aller jusqu’à 3 ans.

Les réseaux locaux

La CRESS accompagne l’organisation locale des acteurs de l’ESS, pour structurer des démarches territoriales, complémentaires de l’approche sectorielle. Parmi ces démarches territoriales, on peut citer les « réseaux locaux de l’ESS ». Ces regroupements d’acteurs de l’ESS à l’échelle d’un territoire départemental ou infra-départemental se sont constitués autour d’une volonté commune de consolidation et de développement de l’ESS au niveau local, le plus souvent avec l’appui de la CRESS.

Le territoire régional étant aujourd’hui bien maillé, grâce aux 6 réseaux locaux de l’ESS existants, la CRESS anime et coordonne l’inter-réseau dans une logique de développement équilibré de l’ESS au plus près du territoire des Pays de la Loire. Ceci favorise le renforcement des coopérations économiques et par conséquent le développement de nouvelles activités économiques et de nouveaux emplois au niveau local.

Les 6 réseaux locaux de l’ESS en Pays de la Loire sont les suivants :

  • En Loire-Atlantique : Ecossolies (pour Nantes Métropole) et COTESS Pays d’Ancenis (animé par le CBE)
  • En Maine-et-Loire : IRESA
  • En Mayenne : APESS 53
  • En Sarthe : Club ESS du Pays du Mans (animé par le CEAS 72)
  • En Vendée : Label ESS 85

Ces réseaux locaux ont des missions variées parmi lesquelles le socle commun suivant :

  • Promotion et sensibilisation
  • Représentation/valorisation de l’ESS auprès des pouvoirs publics et du monde économique local
  • Information / orientation des acteurs et porteurs de projet
  • Mise en réseau des acteurs de l’ESS du territoire

Ainsi, de par leurs missions et leur fort ancrage territorial, la CRESS entretient une relation étroite avec les réseaux locaux puisque, par exemple, elle :

  • Met en œuvre d’un certain nombre de ses activités en partenariat avec eux ;
  • Assure la coordination des 6 réseaux locaux, permettant ainsi les échanges de pratiques, la co-construction d’actions voire la mutualisation ;
  • Accompagne ceux qui le souhaitent dans leur stratégie de consolidation ou de développement ;
  • Soutient le développement de leurs nouvelles activités, de leurs nouveaux projets portés.
Documents pdf à télécharger – Fiches réseaux locaux :