Implantée depuis 20 ans à Saint-Nazaire et bénéficiant d’une belle notoriété, Presqu’île Carrelage change de capitaines à l’occasion du départ de ses fondateurs, mais garde le même cap. 7 de ses 8 salarié·e·s ont fait le choix de la Scop (Société Coopérative et Participative) pour une transmission des savoir-faire et des compétences maîtrisée.

« C’est une grande fierté pour nous que Monsieur et Madame Ménard aient fait le choix de revendre leur entreprise à leurs salarié·e·s plutôt qu’à un acheteur extérieur ! » raconte Carole Grande, nouvelle co-gérante de la Scop Presqu’île Carrelage.

Spécialisée dans la pose de carrelage et de faïence, la vente et l’agencement de cuisines et salles de bain, la plâtrerie et l’application de chape liquide, l’entreprise basée à Saint-Nazaire compte aujourd’hui 8 salarié·e·s et un apprenti. Diversifiant son offre au fil des ans, elle dispose depuis 2003 d’un show-room de 400 m².

Il y a un an, Thierry Ménard annonce son départ prochain. L’expert-comptable de l’entreprise, qui connaît bien le collectif salarié, est convaincu que le terrain est propice pour faire naître un projet coopératif. « On s’est concerté et rapidement, on s’est dit « Pourquoi pas ? » », explique Carole Grande. « Il n’y a pas de turn-over chez nous, on est tous investi de longue date, on dispose d’un savoir-faire reconnu sur le secteur, et on a une très bonne entente entre nous. Alors on s’est lancé dans l’aventure, avec l’ambition de montrer à notre ancien dirigeant qu’on est digne de sa confiance, capable de gérer la boîte aussi bien qu’il l’a fait durant toutes ces années ! ».

Assez naturellement, la co-gérance est proposée par le collectif. Constituée d’un binôme « terrain-bureau » complémentaire, il se compose de Carole Grande, comptable, et de Yohann Lucas, poseur-carreleur, élus par leurs collègues pour un mandat de 3 ans. Durant 6 mois, ils seront accompagnés par Thierry Ménard, pour assurer une transition en douceur, maîtrisée.

Avec l’embauche d’un nouveau salarié spécialisé dans l’application de résine sol et mur en 2018, Presqu’île Carrelage diversifie encore un peu plus son offre et s’ouvre de nouvelles perspectives de marché. À moyen terme, un nouveau recrutement devrait avoir lieu. « Pour le moment, nous avons voté, collectivement, de passer de 35 à 39h pour tenir la cadence et consolider l’activité. Ensuite, nous pourrons sereinement penser à nous développer », conclut Carole Grande.

N'hésitez pas à partager !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin