Le présent projet s’inscrit dans la politique du gouvernement sur la mobilisation pour les activités, emplois et métiers de l’économie verte. Il s’agit de réfléchir sur les compétences nécessaires à la transition écologique et énergétique mais aussi de déterminer des priorités à mettre en œuvre dans les politiques publiques pour anticiper, accompagner et accélérer le changement.

Ce plan national a vocation à :

  • Mobiliser l’ensemble des acteurs concernés de près ou de loin par ces enjeux
  • Structurer la réflexion sur les filières
  • Analyser les évolutions des métiers, des compétences
  • Partager des diagnostics
  • Faire des recommandations
  • Accompagner les secteurs économiques et les inciter, par exemple, à adapter leur stratégie de formation de leurs salariés
  • Susciter et accompagner des initiatives (professionnelles, territoriales…).

L’ESS a là un rôle à jouer si l’on considère que « la prise en compte de critères sociaux et environnementaux constitue le cœur de [sa] stratégie et de [sa] philosophie » (ARAÏS et CRESS Pays de la Loire, 2013).

Compte tenu de ses missions fixées par la Loi ESS du 31 juillet 2014 notamment celles relatives à l’appui à la création, au développement et au maintien des entreprises, ainsi qu’à l’appui à la formation des dirigeants et des salariés des entreprises, la CRESS des Pays de la Loire propose de déployer un projet triennal d’accompagnement au développement et à la structuration de deux écofilières :

  • La filière du réemploi et du recyclage des déchets
  • La filière mobilité.

L’année 2017 aura permis de rencontrer l’ensemble des partenaires financiers de ce projet : Ademe, Région, Direccte et DREAL et de signer les conventions avec chacun d’eux.

En mai 2017, une rencontre réunissant l’ensemble des partenaires a été organisée afin de présenter le « Projet d’appui au développement des activités et emplois de l’ESS dans les filières vertes en Pays de la Loire », de faire consensus sur les enjeux et objectifs de ces travaux à venir et d’enclencher les conventions de partenariat.

Le travail de recensement des entreprises ESS, et qualification du fichier, sur les filières « déchets » et « mobilité » a débuté. Un appel à prestataires, ayant une bonne connaissance des entreprises des différents territoires,  a été lancé également en décembre afin d’appuyer la CRESS au démarrage d’une dynamique territoriale vers une dynamique régionale.

Dans le cadre de ce projet, la CRESS a pu participer à la commission consultative d’élaboration et de suivi du Plan régional de prévention et de gestion des déchets, et plus particulièrement du plan d’actions économie circulaire. En décembre, la proposition d’intégrer la CRESS dans la gouvernance partagée a été lancée.

N'hésitez pas à partager !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn