Skip to main content

Le nouveau président d’ESS France sera élu par le conseil d’administration de l’association le 10 avril prochain. Se sont portés candidats Benoît Hamon, directeur général de Singa Global, Stéphane Junique, président de VYV, et Damien Baldin, directeur général de la fondation La France s’engage. L’un d’eux succédera à Jérôme Saddier, dont le mandat s’achève.

Qui sera le nouveau président d’ESS France ? Créée en 1970 sous une forme qui a évolué avec le temps, cette association est reconnue comme la structure représentative des différentes familles de l’économie sociale et solidaire depuis la loi Hamon de 2014. D’après cette loi, ESS France est chargée « d’assurer, au niveau national, la représentation et la promotion de l’ESS ». Par ailleurs, la structure « soutient, anime et coordonne le réseau des chambres régionales de l’économie sociale et solidaire et consolide, au niveau national, les données économiques et sociales et les données qualitatives recueillies par celles-ci. »

UNE PROCÉDURE INÉDITE D’ÉLECTION DU CANDIDAT

Depuis la fin 2018, c’est Jérôme Saddier, par ailleurs président du Crédit coopératif, qui en assure la présidence. Il avait succédé à Roger Belot, l’ancien président-directeur général de la Maif. Son mandat s’achevant en 2024, une procédure, inédite à ESS France, a été mise en place, sous sa conduite, pour désigner son successeur ou sa successeuse. De fait, c’est la première fois dans l’histoire de la structure que plusieurs personnes sont candidates à sa présidence.

Jérôme Saddier expliquait cette procédure dans un courrier du 12 décembre 2023 adressé aux acteurs de l’ESS. Ainsi, un comité de nomination a été mis en place au sein d’ESS France, dont les membres « se sont naturellement engagés à ne pas être candidats, et à n’en soutenir aucun jusqu’à la fin du dépôt des candidatures », indique le courrier.

Le courrier formule également les attentes du comité quant aux candidatures. Il est notamment « souhaité qu’elles permettent de démontrer une vision stratégique de l’ESS et de son développement », mais aussi « de faire preuve de savoir-faire politique », « de fédérer les acteurs de l’ESS » ou encore « de faire preuve d’une connaissance des réalités de terrain de l’ESS ».

Le comité fixait au 26 février à 12h la date limite de dépôt des candidatures, qui devaient être envoyées par courrier à Jérôme Saddier. Trois courriers de candidatures sont parvenus à ESS France, qui – fait intéressant – proviennent de candidats issus de trois familles différentes de l’ESS : Benoît Hamon, directeur général de l’association Singa Global, Stéphane Junique, président du groupe mutualiste VYV, et Damien Baldin, directeur général de la fondation La France s’engage.

(…)

Source : Article de Carenews

N'hésitez pas à partager !
Share on linkedin
Linkedin
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter