Mois de l’ESS 2020, portrait #20 : découvrez les activités de C’est Bio l’Anjou !

C’est Bio l’Anjou est un collectif de professionnels bio engagés pour une organisation des circuits courts du territoire, faisant le lien entre les paysans producteurs, les transformateurs, les cuisiniers, les acteurs locaux, les bénéficiaires.

Ce tiers-lieu de 800 m2 , dédié à la cuisine et à l’alimentation durable, joyeuse et responsable réunit une cuisine collective, un atelier de découpe, une brasserie bio, une conserverie, une cuisine pédagogique mise à disposition pour des formations, un laboratoire professionnel aux normes, un bureau partagé, une salle de réunion.

De la fourche à la fourchette

Ce tiers-lieu culinaire, ouvert en septembre 2018, a été voulu par ses créateurs comme un lieu partagé d’entraide, de mutualisation, de lien social, ouvert à tous. La raison d’être du lieu a été travaillée et partagée par tous ses membres, avec l’idée que les valeurs humaines et écologiques seraient les fondements du projet.

C’est Bio l’Anjou rassemble des acteurs de l’alimentation durable du territoire : paysans éleveurs bio, producteurs, cuisiniers, formateurs, héliciculteurs, brasseurs. Une conserverie propose également des prestations pour transformer les surplus de légumes bio. Enfin, le tiers-lieu met à disposition gracieusement des espaces pour la distribution des paniers bio de l’EPI rochefortais et un jardin partagé, ainsi qu’une salle de réunion pour les moments d’échange et réunions participatives des habitants et des associations locales.

En quelques chiffres
  • 10 éleveurs pour l’atelier de découpe collectif
  • 4 résidents permanents
  • 70 jeunes formés en transformation laitière
  • 220 cuisiniers de maisons de retraite formés aux cuisines nourricières
  • 6 conventions avec des centres de formation
  • 1 distribution hebdomadaire de paniers bio aux habitants
  • 1 salle ouverte à toutes les associations
  • 1 jardin bio à disposition de tous pour créer du lien social (pique-nique…)

Un projet ancré sur le territoire

Le tiers-lieu C’est Bio l’Anjou est installé à Rochefort-sur-Loire en Maine-et-Loire. Le projet, favorisant l’économie locale et les circuits-courts est soutenu par la Communauté de communes Loire Layon Aubance. Ce lieu participe fortement à la vitalité de l’économie locale et crée du lien en milieu rural.

C’est Bio l’Anjou fonctionne selon un modèle économique solidaire et responsable. La structure a obtenu l’agrément ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale) et travaille sur une transformation en SCIC, Société Coopérative d’Intérêt Collectif. Elle a mis au cœur de son projet l’économie circulaire et tend vers le zéro déchet. Dans la même optique, elle se fournit en énergie via la coopérative Enercoop, fournisseur d’électricité d’origine renouvelable.

La structure fonctionne en gouvernance partagée, le travail s’organise via des commissions à l’occasion des réunions collectives mensuelles et les décisions sont prises collectivement.

Chaque utilisateur vient selon ses besoins, à demeure, mensuellement, ponctuellement, à la journée et chacun s’engage à une activité bio et à l’obligation de réfléchir à ses déchets afin qu’ils deviennent ressources pour d’autres. Ainsi, le brasseur donne ses drêches aux éleveurs qui s’en servent comme alimentation pour leurs animaux.

C’est Bio l’Anjou a adopté une Charte zéro déchet engagée et échange sur les questions d’économie circulaire et de réutilisation avec le tiers lieu culturel créatif voisin, le Roch Lab.

«  Le système économique est à bout de souffle. Face à une extinction du vivant, une chute de la biodiversité, ce modèle absurde encourage la croissance infinie sur une terre aux ressources limitées, il  est donc urgent de repenser la société en douceur. Ces systèmes qui dysfonctionnent, l’agriculture, la distribution, le transport, l’école, il faut les repenser et c’est ce que nous tentons de faire : reconstruire un modèle solidaire, résilient, coopératif proposant une alimentation saine, bio, de proximité faite par des paysans qui respectent le vivant et la nature sans la polluer, transformée par des artisans autonomes. »

Christelle Gasté, coordinatrice du Tiers-lieu C’est Bio l’Anjou

Accompagner les cantines pour leur passage en bio

C’est Bio l’Anjou propose aux communes des services « à la carte » pour accompagner leurs cantines scolaires ou les EHPAD dans une démarche globale, à travers du conseil et de la logistique d’approvisionnement en produits bio du Maine et Loire.

Cette activité a été mise en place en réponse à la loi EGalim mais surtout pour favoriser la transition alimentaire nécessaire pour répondre aux enjeux planétaires. Cet accompagnement au projet d’alimentation durable se fait notamment par des formations aux professionnels et une plateforme de livraison pour faciliter la logistique en multi-produits bio cultivés exclusivement en Anjou (produits laitiers, légumes, fruits, farine, oeufs, lentilles, yaourts…). La livraison est assurée en transport frigorifique non émetteur de CO2.

Membre du mouvement des cuisines nourricières, co-fondé par Thierry Marion et Gilles Daveau, C’est Bio l’Anjou partage une approche systémique pour bien manger, mieux nourrir et accompagner chacun  dans une transition alimentaire des cuisines du quotidien.

Les coordonnées de C’est Bio l’Anjou

56 Avenue d’Angers, 49190 Rochefort-sur-Loire
06 03 47 18 53
cestbiolanjou@gmail.com

Facebook

N'hésitez pas à partager !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin