La Fédération des Radios Associatives des Pays de la Loire (FRAP) a mené son enquête sur l’impact du confinement sur les 22 radios qu’elle représente.

L’impact économique sur les radios associatives

On demande depuis quelques années aux radios associatives de diversifier leurs activités et leurs sources de revenus. Il existe quatre grands axes de diversification de ressources pour les radios associatives : Les ateliers radiophoniques, les régies publicitaires, le mécénat et l’évènementiel. Pour y répondre, nombreuses sont les radios qui ont procédé ces dernières années au recrutement de nouveaux profils. L’analyse à chaud de certaines activités n’est pas possible. Nous ne pouvons par exemple pas évaluer avant 2021 la hausse ou la baisse du mécénat dans les radios associatives.

Pour autant, à la sortie du confinement, la perte est évaluée sur l’ensemble des radios est estimée à plus de 93 000€ pour l’ensemble des radios de la FRAP.

La place des radios associatives

Voilà plus de quatre-vingts ans que la radio est le média des crises. Aussi inattendu soit-il, le confinement a renforcé la place et l’importance de la radio dans la société et dans la vie des citoyens. Seul média de proximité disponible, la radio a été l’outil d’information, de lien social et de divertissement de la période.

Les radios de la FRAP ont fait preuve d’agilité. En effet, elles ont en moyenne mis moins d’une semaine à s’organiser. Les radios de la FRAP ont été à la hauteur de l’évènement  et ont pu répondre aux attentes des auditeurs qui se sont rapidement fait sentir. De l’avis général, les auditeurs étaient là, plus présents que d’habitude, sur les répondeurs, les réseaux sociaux, par mails et surtout en témoignages. Cette attente a poussé 10 radios à proposer un programme ou un dispositif pour donner la parole aux auditeurs. Mais c’est l’information qui a mobilisé à plein temps la vingtaine de journalistes et animateurs qui constituent nos radios, souvent amputés pendant la période des bénévoles qui constituent leurs équipes. Entre information de crise, information économique ou information positive, un chiffre est à retenir, 19 radios ont diffusé les Messages d’intérêt Généraux (MIG) et 16 d’entre elles ont traité et relayé les conférences et communiqués de l’ARS.

N'hésitez pas à partager !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin