Skip to main content

L’étude exploratoire réalisée par le réseau des CRESS, en partenariat avec le CGET, sur les entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire dans les quartiers politique de la ville est maintenant disponible. Cette étude présente cinq analyses territoriales, réalisées par les CRESS Bourgogne-Franche-Comté, Centre Val de Loire, Île-de-France, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Longtemps inexplorée, l’observation de l’ESS à un niveau infra-communal est désormais accessible via l’analyse et l’exploitation de la liste des entreprises de l’ESS. Un partenariat inédit entre le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET, qui pilote la politique de la ville) et le réseau des CRESS permet cette année d’éclaircir les liens entre ESS et quartiers « politique de la ville » (QPV). Les premiers résultats sont présentés dans ce document de travail.

L’hypothèse de départ est que les entreprises de l’ESS, à travers leur ancrage territorial, leur utilité sociale revendiquée, leur présence dans l’insertion par l’activité économique et la lutte contre l’exclusion, mais aussi des secteurs comme la médiation sociale, l’animation socio-culturelle, le sport etc. ont a priori un rôle important dans les quartiers prioritaires, que ce soit dans leur vie économique (emplois, services, commerces…) ou dans le développement de leur cohésion sociale.

Ainsi, après avoir dressé un tableau national des spécificités des entreprises de l’ESS dans les QPV, l’étude propose une analyse affinée de la thématique sur cinq territoires régionaux.

N'hésitez pas à partager !
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
X