L’Observatoire national de l’ESS publie une note d’analyse de la conjoncture de l’emploi dans l’ESS en 2020. Cette étude souligne notamment que les entreprises de l’ESS ont perdu 0,9 % de leurs emplois par rapport à décembre 2019, soit 18 783 postes disparus en un an, un bilan fortement atténué par rapport au premier semestre (- 2,4 % d’emplois).

Malgré la crise et les confinements successifs, un « rattrapage » de l’emploi en fin d’année

En décembre 2020, les entreprises de l’ESS ont perdu 0,9% de leurs emplois par rapport à l’année précédente, soit un total de 18 783 emplois disparus. Ce bilan de l’emploi en fin d’année se présente comme un redressement par rapport aux pertes observées en juin 2020 (-2,4% d’emplois soit 52 000 emplois perdus). Il témoigne d’un effet de « rattrapage » permis conjointement par la reprise estivale d’une partie des activités les plus touchées au premier confinement (dans la culture notamment), l’augmentation du recours aux dispositifs d’aide, ainsi que par l’essor important de l’emploi dans les secteurs les plus sollicités (secteur hospitalier à but non lucratif, hébergement social et médico-social, accompagnement, accueil et solidarité, etc.) ou en forte reprise après l’été (surtout dans l’enseignement). Il montre également la priorité que se donnent les entreprises de l’ESS pour créer de l’emploi afin d’appuyer la relance de leurs activités.

Entamer 2021 avec de nombreux défis et incertitudes

L’ESS reste toutefois très fragilisée, en particulier dans les activités d’arts et de spectacles, d’hébergement et de restauration et de sports et loisirs, secteurs qui concentrent l’essentiel des pertes d’emplois à la fin de l’année. Ce bilan de l’emploi est donc également marqué par de nombreuses incertitudes, dont la plupart concernent le prolongement ou l’adaptation des dispositifs d’aide, le retour des adhérent.es et des bénévoles, les possibilités de reprise totale des activités dans un
contexte encore marqué par la circulation du virus, ou encore le maintien des ressources financières publiques et/ou privées. L’augmentation de la pauvreté et des inégalités et la résurgence des enjeux écologiques à l’aune de la crise sanitaire annoncent enfin pour l’ESS des défis de plus long terme que ses entreprises commencent déjà à relever.

Communiqué de presse du 5 juillet 2021

N'hésitez pas à partager !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
X