Skip to main content

Et si le monde d’après existait déjà dans le monde d’aujourd’hui ?

Communiqué de la confédération générale des Scop (CG Scop) sur l’après crise sanitaire.
Paru dans Les Echos, Le Monde et Aujourd’hui en France.

 

Aujourd’hui tout le monde parle du « monde d’après ». C’est un bon début, mais après ? On fait quoi ? Nous les Sociétés coopératives Scop et Scic, nous avons déjà une petite idée de ce à quoi pourrait ressembler ce monde d’après.

Et si le monde d’après existait déjà dans le monde d’aujourd’hui ?

 

  • Dans le monde d’après, la performance d’une entreprise ne sera pas de maximiser une valeur boursière
    mais de pérenniser des emplois.
  • Dans le monde d’après, une entreprise n’appartiendra plus à quelques actionnaires mais majoritairement à ses salariés.
  • Dans le monde d’après, les salariés ne seront pas seulement informés mais participeront à la stratégie de l’entreprise.
  • Dans le monde d’après, la réussite ne sera pas individuelle mais elle sera collective.
  • Dans le monde d’après, les bénéfices ne seront pas au profit d’une minorité mais partagés équitablement avec tous les salariés.
  • Dans le monde d’après, l’innovation ne sera pas pensée au détriment des emplois, mais comme réponse aux défis sociétaux et environnementaux.
  • Dans le monde d’après, les entrepreneurs individuels ne seront pas seuls mais seront protégés et intégrés au sein d’un collectif.
  • Dans le monde d’après, l’argent ne sera pas une finalité en soi, mais un moyen au service de l’humain

 

Cela vous paraît peut-être utopique ? Irréaliste ? Lointain ? En réalité, pour nous, le monde d’après est déjà là.
Depuis toujours, les Scop et les Scic innovent et agissent selon ces principes.

Si ce monde d’après vous parle, il peut aussi être le vôtre. Rejoignez-nous : les-scop.coop

N'hésitez pas à partager !
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
X