Skip to main content

MapoHème est la 1ère marque française de cosmétiques naturels, bio et solidaires ! Elle a reçu l’agrément ESUS (Entreprise Solidaire reconnue d’Utilité Sociale) et participe à sa mesure aux défis sociaux et environnementaux en ayant une démarche entrepreneuriale engagée et responsable.

MapoHème est née d’un triple constat :

  • Il est difficile de trouver des produits cosmétiques vraiment sains
  • La grande majorité des produits sont dans des contenants en plastique, dont seulement une partie est recyclée
  • Il y a trop de personnes exclues du monde du travail.

MaoPhème en bref :

  • Structure : SAS La Fabrique de la Presqu’Ile
  • Date de création : 24/07/2020
  • Statut juridique : SAS avec agrément ESUS
  • Secteur d’activité : Chimie Cosmétique
  • 3 co-fondatrices
  • 2 adultes autistes en immersion professionnelle
  • 63 points de vente (magasins partenaires)

Une aventure, une équipe, une vision commune

MapoHème c’est une équipe de 3 femmes, avec des profils différents mais très complémentaires.

Delphine a suivi des études en psychologie. Elle a eu l’idée du projet MapoHème car il est au carrefour de plusieurs de ses expériences personnelles et professionnelles :

  • Sa découverte du domaine passionnant qu’est la formulation de produits, en lien avec son histoire familiale (son arrière-grand-père, Alexis Biette, était savonnier parfumeur à Nantes)
  • Son engagement au service des plus démunis et du handicap, notamment après plusieurs années à exercer en tant que responsable d’une association pour les femmes socialement isolées.

Mélanie a rejoint le projet pour développer le volet social. Avec son diplôme de travailleur social (CESF) et ses 18 ans d’expérience auprès de personnes sous mesure de protection juridique (Tutelle/curatelle), elle a un solide bagage dans l’accompagnement social des personnes en difficultés. Elle apporte une des complémentarités essentielles de ce projet. Au niveau personnel et familial, la conscience écologique occupe également une place importante.

Natacha est venue compléter le duo pour apporter son expertise. Titulaire d’un DUT de Chimie et d’une Licence sur la Valorisation et la Commercialisation des plantes Aromatiques, elle est forte de 14 ans d’expériences professionnelles dans ce domaine. Ses compétences techniques sont donc précieuses pour formuler et fabriquer les cosmétiques au sein du laboratoire.

Le concept MapoHème s’est alors imposé comme une évidence puisqu’il leur permet de créer une entreprise à finalité sociale qui incarne pleinement leurs valeurs : l’écologie, la solidarité et l’inclusion.

Une entreprise solidaire d’utilité sociale

Les fondatrices sont convaincues que l’écologie est un enjeu qui doit être pris dans son intégralité, la planète et l’Homme qui y vit, et c’est la raison pour laquelle MapoHème a à cœur deux missions :

  • Préserver la planète en proposant des cosmétiques écologiques
  • Combattre les inégalités et les exclusions en employant des salariés en insertion et des personnes avec autisme.

MapoHème a ainsi un triple impact positif et durable : sur l’environnement, sur l’emploi et sur la santé des consommateurs.

Tous les produits sont fabriqués artisanalement par l’équipe de MapoHème, au sein de son laboratoire, pour rester garants d’une qualité irréprochable sur toute la chaîne. Toutes les formulations doivent être  à la fois efficaces et saines aussi bien pour la santé humaine que pour l’environnement.

MapoHème travaille avec des matières premières de grande qualité, brutes, vierges et non raffinées, issues des circuits courts pour favoriser l’économie locale. L’huile et les beurres végétaux proviennent de l’agriculture biologique locale et le beurre de karité ou l’huile de coco bio sont équitables.

Enfin, dans une démarche responsable, le plastique à usage unique est banni. Les contenants sont donc réutilisables et/ou recyclables.

Un projet innovant d’inclusion

MapoHème souhaite, à son échelle, contribuer à lutter contre les inégalités et les exclusions. Et si le « H » se trouve mis en valeur au milieu du nom de sa marque, ce n’est pas un hasard : il correspond à sa volonté de mettre l’Humain au cœur de son projet.

Sur la question de l’autisme au travail, MapoHème fait partie des pionniers parce qu’il existe très peu d’initiatives qui permettent leur emploi. Il manque en effet  des entreprises ordinaires adaptées à leurs particularités faute de sensibilisation et d’accompagnement.

Les personnes avec autisme présentes des singularités, des façons d’être et de faire qui peuvent décontenancer l’entourage. Mais ces différences sont aussi des compétences spécifiques.

C’est pourquoi MapoHème développe un projet pilote innovant avec la Fondation 3A (Adultes Autistes Autonomes), Jean-François Dufresne, président de l’association Vivre Et Travailler Autrement et l’association Autisme Loire Océan : développer un modèle d’accompagnement « clé en main » pour permettre à d’autres entreprises de suivre le mouvement et simplifier les démarches pour l’emploi des personnes autistes.

Enfin, en parallèle du développement de son volet social et pour donner accès à l’emploi au plus grand nombre, MapoHème a confié la réalisation de ses accessoires à deux ateliers locaux (ESAT) qui emploient des personnes en situation de handicap.

Chez MapoHème, nous croyons fortement dans un monde où un produit peut à la fois aider notre corps par sa grande qualité, préserver notre planète et participer à une société plus fraternelle.

Les 3 co-fondatrices

Autisme et rôle des entreprises

Le constat est sans appel, 700 000 personnes ont un TSA (Trouble du Spectre Autistique) en France soit 1 naissance sur 100. Et avec 95% d’adultes sans emploi, la question de l’autisme est une urgence et un véritable enjeu de société.

Pourtant, les adultes avec autisme ont des compétences recherchées en entreprise. Mais leur insertion professionnelle est complexe et difficile puisque seulement 0,5% travaillent en milieu ordinaire. Or, les 4 millions de PME en France sont le plus gros employeur et constituent le tissu économique de notre pays.

Les fondatrices de MapoHème sont convaincues que les entreprises ont un rôle à jouer pour construire une société inclusive. D’abord parce que l’accès à l’emploi doit être un droit pour tous et surtout parce que les bénéfices de l’insertion professionnelle des personnes avec autisme sont nombreux et profitent à tous.

Embaucher des personnes avec autisme c’est se lancer un défi collectif. Le défi d’en finir avec le gâchis des compétences de ces adultes, le défi d’engager la révolution des mentalités et des organisations de travail. Cela peut se faire au bénéfice de tous, sans sacrifier la performance de l’entreprise.

Contact

MapoHème

SAS La Fabrique de la Presqu’Ile
59 rue Pitre Grenapin
44600 Saint-Nazaire

MapoHème sur les réseaux sociaux et en vidéos
Visiter le site de MapoHème
N'hésitez pas à partager !
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
X