Association loi 1901 créée en 2015 par Cécile Portier et Pierre Mazin, architectes, Matière Grise axe son travail dans la recherche, l’expérimentation, la sensibilisation, et la mise en œuvre de solutions dans le domaine du réemploi des matériaux du bâtiment. Elle agit principalement sur le Maine-et-Loire et les départements limitrophes car l’échelle locale est importante afin que le réemploi garde un bénéfice environnemental positif.

Matière Grise propose à différents acteurs (maître d’ouvrage, maîtres d’œuvres, entreprises) de les accompagner pour réduire l’empreinte environnementale de leurs opérations par une valorisation des matériaux par le réemploi. Matière Grise propose des diagnostics de gisements, de ressources sur un territoire ou sur un bâtiment existant. Elle recherche également des débouchés aux matériaux de réemploi à l’échelle locale

L’ambition de l’association est de massifier le réemploi sur le territoire. Cela passe nécessairement par l’action à différents niveaux pour déployer cette pratique vertueuse. Il s’agit notamment de contribuer à une dynamique économique sociale et solidaire pour allonger la durée de vie des matériaux, éviter le gaspillage et réduire les déchets du BTP.

Matière Grise en bref :

  • Date de création : 2015
  • Statut juridique : Association
  • Secteur d’activité : Réemploi /Economie circulaire /Bâtiment
  • Territoire d’intervention : Maine-et-Loire
  • 1 salarié
  • 40 adhérents
  • 4 bénévoles
  • 2 à 4 missions par an
  • Une dizaine d’actions de sensibilisation par an
  • 3 à 5 opérations de réemploi (dépose, ventes éphémères, chantiers)
  • Environ 200 tonnes de matière récupérée depuis 2016 (soit l’équivalent de 40 tonnes de C0² évitées)

Développer le réemploi des matériaux au service de territoire

Matière Grise réalise plusieurs activités :

  • Des diagnostics ressources sur des bâtiments voués à être déconstruits. Ces diagnostics seront rendus obligatoires en 2022 (annoncés dans la loi économie circulaire).
  • Des expertises réemploi par l’accompagnement des maîtrises d’ouvrage et maîtrises d’œuvre, dans leurs projets. Matière Grise propose également de former et sensibiliser les équipes de ses partenaires au réemploi, et pour aller plus loin, de mettre en place des stratégies de réemploi interne à l’entreprise.
  • Le réemploi opérationnel : cela peut s’appliquer à des chantiers de démolition/réhabilitation, ou à la recherche de débouchés à des fins de chantier. Matière Grise intervient sur le chantier pour identifier les matériaux qui sont réemployables, puis cherche les filières de réemploi pour lesquelles elle organise la logistique de collecte et stockage avec les acteurs du territoire. Matière Grise organise aussi des journées de déstockage de surplus de stocks au sein des entreprises au profit des particuliers et des associations.
  • La sensibilisation au travers d’ateliers ludiques, conférences ou retours d’expérience. En échangeant auprès de différents publics, Matière Grise participe à faire évoluer les pratiques professionnelles, d’une part ; et les attentes sociétales du secteur de la construction, d’autre part. Il s’agit à la fois de faire comprendre les bénéfices de la démarche de réemploi et de montre les différents chemins possibles pour le mettre en œuvre.

Matière Grise propose un projet associatif porteur de sens qui permet de mobiliser des bénévoles actifs et des partenaires. L’association développe des actions auprès d’une grande diversité d’acteurs à différents stades du projet et mène un travail de sensibilisation auprès du grand public, des décideurs et des professionnels. Elle s’appuie sur un écosystème d’acteurs en Maine-et-Loire dynamique et volontaire sur cette question de la réduction du déchets et de l’allongement de vie des matériaux.

Matière Grise travaille à la préfiguration d’un Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE) réunissant 10 acteurs économiques pour structurer une filière locale de réemploi des matériaux. Le réemploi dans le secteur de la construction requiert une coordination fine des parties prenantes pour faciliter sa mise en œuvre. Issus de métiers différents et avec des contraintes variées, chaque acteur (maître d’ouvrage, architectes, bureau d’études, fournisseurs de matériaux, déconstructeur, artisans, etc.) a un rôle particulier dont le processus de réemploi. Construire un cadre de coopération permettra de faciliter les travaux communs et de construire des actions collectives pour agir plus efficacement.

Zoom sur quelques projets pour mieux comprendre

Emmaüs Angers : 1ère opération d’envergure pour Matière Grise pour intégrer des matériaux de réemploi dans une opération de construction avec 60 tonnes de matière récupérées. Le travail de facilitation entre Matière Grise et les différentes parties prenantes a été indispensable pour identifier la matière nécessaire, trouver les sources adéquates et organise la logistique.

JER et réemploi opérationnel : actions dans des entreprises qui mettent de la matière vouée à la benne à disposition des particuliers et des associations. Ce sont autant d’espaces de sensibilisation directe et des actes concrets de réemploi.

M&L Habitat : préparation d’un partenariat avec un bailleur social afin de développer une culture du réemploi dans ses habitudes de travail. Cet accompagnement auprès d’un donneur d’ordre est particulièrement important car il aura des effets sur l’ensemble de la chaîne du bâtiment et participe à « normaliser » la pratique du réemploi.

Interview de Matière Grise à l’occasion de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets

Découvrez d’autres vidéos et portraits de structures de l’ESS qui œuvrent en faveur de la réduction des déchets sur les territoires, réalisées par ESS France et les CRESS, sur le site du Mois de l’ESS.
Les portraits et vidéos pour la SERD
Contacter Matière Grise

8 rue Edouard Floquet
49000 Angers
07 78 25 36 90
contact@matieregrise.org

Suivre sur Facebook
N'hésitez pas à partager !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
X