MicroScop est une crèche située à Monnières près de Clisson qui accueille les enfants du vignoble nantais. Il s’agit d’une micro-crèche éco-citoyenne qui assure la garde des enfants de 2 mois à 4 ans. Elle s'inspire de la méthode Montessori et propose une pédagogie active, une autonomie des enfants et une motricité libre.

MicroScop est née en 2017 de trois constats et indignations de ses créateurs :

  • Il est impensable que les logiques financières gouvernent le secteur social
  • Il n’est pas normal qu’une direction donne des ordres complètement déconnectés du terrain
  • Il est complexe pour les créateurs d’entendre leurs collègues systématiquement critiquer la direction mais ne jamais (ou presque) donner des idées pour améliorer les choses.

La naissance d’une crèche différente

Les fondateurs ont donc commencé à travailler sur le projet de MicroScop 3 ans avant de pouvoir ouvrir la structure. Dès la phase de construction du projet, ils ont réfléchi sur la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Il était important pour eux de réfléchir à leur impact sur l’environnement et sur les habitants du territoire. Ils se sont efforcés d’appliquer les grands principes du développement durable au monde économique. La RSE est le fil conducteur du projet depuis le début.

MicroScop en bref :

  • Date d’ouverture de la micro-crèche : septembre 2017
  • Statut juridique : SCOP
  • Secteur d’activité : accueil de jeunes enfants
  • Territoire d’intervention : vignoble nantais
  • Nombre de bénéficiaires : entre 15 et 20 familles par an
  • Nombre de salariés : 5
    • dont 4 CDI et une apprentie en CDD
    • dont 3 femmes et 2 hommes
    • dont 2 quarantenaires et 2 vingtenaires et une jeune majeure

Une réponse aux besoins du territoire

Lorsque l’idée du projet a germé, il n’y avait pas d’accueil collectif régulier proposé pour la population du vignoble nantais. Il y avait seulement une halte-garderie qui était ouverte 3 jours par semaine de 9h à 16h seulement en période scolaire ainsi que des assistantes maternelles.

Toutes les structures collectives dans les communes aux alentours étaient saturées et le sont encore aujourd’hui. C’est devenu le cas de MicroScop dès sa première année d’existence puisque la micro-crèche a toujours été complète depuis son 6ème mois d’ouverture. Le problème du manque de places d’accueil de la petite enfance est loin d’être résolu puisqu’en 2021, la crèche a été dans l’obligation de refuser 70 familles.

Le pays du vignoble nantais est un secteur en forte augmentation de population. Et le nombre d’assistantes maternelles en exercice ne cesse de diminuer du fait des départs en retraite et des cessations d’activité. C’est pourquoi MicroScop travaille à la création d’une deuxième micro-crèche. Les besoins sont évidents et les fondateurs sont convaincus du modèle développé depuis 4 ans. Ils ont à cœur de respecter au mieux le public accueilli et de garantir une qualité de vie au travail optimale pour tous les salarié·es.

Une crèche au statut de coopérative

Dès le démarrage du projet, ses créateurs ont fait le choix du statut SCOP (Société Coopérative et Participative) dans laquelle l’ensemble des salarié·es a vocation a devenir associé·e. Ce statut leur permet de faire faire vivre les valeurs qu’ils portent depuis le début : la solidarité, l’humanisme. Si la coopérative a bien entendu besoin de pérenniser son existence par son modèle économique, ses créateurs sont tous des travailleurs sociaux et ont à cœur de ne pas faire du profit un but en soi. Leur objectif est de réaliser un accueil de qualité pour le public tout en garantissant une qualité de vie au travail la meilleure possible pour les salarié.es.

MicroScop essaie de travailler en partenariat avec les acteurs de son territoire. Loin d’être des concurrents, les autres établissements d’accueil de jeunes enfants sont des acteurs complémentaires. La crèche travaille également étroitement avec l’association Histoires de Parents qui propose de l’accompagnement à la parentalité et œuvre ainsi au service des familles

Un acteur de la transistion écologique

Depuis sa création, MicroScop apporte une attention toute particulière à sa responsabilité sociétale. De nombreuses actions sont mises en place au sein de la crèche et les nouvelles idées sont toujours les bienvenues.

Voici quelques-unes des ces actions en faveur de la transition écologique :

  • Tri des déchets
  • Mise en place d’un compost
  • Mise en place d’un poulailler
  • La crèche est labellisée refuge LPO (Ligue de Protection des Oiseaux)
  • Les enfants sont en contact avec la nature chaque jour au travers de différentes activités.

Portrait adhérent de la CRESS

Pour que les enfants soient à l’aise, il faut que les parents soient à l’aise en venant à MicroScop. Pour que les parents soient à l’aise, la priorité de notre attention doit se diriger vers les salarié.es. Si les salarié.es sont heureux, l’impact est immédiat sur le public accueilli. Par corrélation, c’est le territoire qui va de mieux en mieux car les parents se sentent moins seuls et éduquent leurs enfants selon des valeurs émancipatrices qui feront d’eux des citoyens éclairés et impliqués dans une société bienveillante.

Matthieu MENGUY, gérant de MicroScop

Zoom sur une action environnementale

La mise en place des couches lavables dans la structure n’est pas seulement une volonté de réduire les déchets. C’est une action qui touchent au trois piliers de la responsabilité sociétale des entreprises :

Pilier économique :

  • La crèche fait des économies même si c’est un investissement est élevé au départ car les premières couches ont été gardées 4 ans.
  • Cela permet de diminuer le coût répercuter sur la participation des familles.

Pilier environnemental :

  • Le coton des couches est bio.
  • MicroScop réduit drastiquement ses déchets.
  • La crèche dépense plus d’eau et d’électricité par rapport à l’utilisation de couches jetables mais c’est compensé par le fait d’avoir signé un contrat avec un fournisseur d’énergie verte et par la réutilisation de l’eau du sèche-linge pour faire tremper les couches en journée avant qu’elles soient lavées. Il faut savoir également que dans les études sur les couches lavables il a été démontré que sur l’ensemble du cycle de vie d’une couche lorsqu’elle est lavable moins d’eau et moins d’électricité sont utilisées.

Pilier sociétal :

  • MicroScop veille particulièrement à la santé des enfants puisque aucune matière toxique n’est en contact avec leur siège lorsqu’ils portent des couches lavables
  • Les couches lavables sont achetées à une coopérative bretonne qui les fabrique.

Trophées RSE Pays de la Loire 2019
Prix Coup de Cœur

Evénement pendant le Mois de l’ESS

C’est quoi une coopérative RSE ? Portes ouvertes à MicroScop

Travailler, tout le monde sait ce que cela signifie. Mais travailler en coopérative, qu’est-ce que c’est ? En appliquant qui plus est la RSE ? Est-ce vraiment différent ? Quels sont les avantages et les inconvénients ?

L’équipe de MicroScop vous accueille le 6 novembre de 10h à 12h pour vous expliquer le fonctionnement de la crèche. Sans langue de bois, ils aborderont les avantages et inconvénients à travailler en coopérative, ainsi que la double casquette salarié·e – associé·e. Ils parleront également des principes de la RSE qu’ils appliquent au quotidien.

Nous le vivons au quotidien depuis 4 ans, avec des hauts et des bas, mais quel bonheur de pouvoir décider de l’avenir de notre outil de travail !

Contacter MicroScop

09 50 85 88 70
2 impasse des sarments
44690 Monnières

Suivre sur les réseaux sociaux
N'hésitez pas à partager !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
X