L’association Mon Repair’Shop a été créée dans le but de faciliter le passage à l’acte de réparer les appareils électriques et électroniques. L’objectif est de prolonger leur durée de vie, pour réduire le gaspillage et diminuer la pression sur les ressources naturelles.

Mon Repair’Shop est un concept de magasin de proximité, intermédiaire entre habitants, réparateurs d’électroménager et organisations de réemploi (ressourceries). Son objectif est de faciliter la vie des habitants qui ne savent pas où faire réparer leur appareil en panne, et d’augmenter le réemploi des appareils déposés en ressourceries, via une mise en relation qualifiée avec des réparateurs locaux.

Le concept est né en 2016 lorsque son créateur a voulu réparer une enceinte et n’a jamais pu trouver la pièce détachée dont il avait besoin. D’abord pré-incubé dans le cadre de l’atelier PopCorn des Ecossolies à Nantes entre mars et avril 2017, il est entré dans l’incubateur des Ecossolies en novembre 2019. Le parcours a confirmé l’opportunité de Mon Repair’Shop et réaffirmé la nécessité de partenariats à développer avec les acteurs existants (repair café, collectivités, ressourceries, etc.).

En bref :

  • Création en juin 2019
  • 3 salariés dont 2 techniciens, une chargée de projet/gérante. Bientôt 4 avec le recrutement d’une personne pour l’accueil
  • 2 stagiaires du territoire
  • 3 bénévoles, dont le président de l’association
  • 6 artisans partenaires
  • Territoire d’intervention : Vignoble nantais (pour le moment)

Parcours client

Une première boutique dans le vignoble nantais

En mai 2020, la première boutique Mon Repair’Shop s’est installée à Saint-Hilaire de Clisson, dans le vignoble nantais. L’équipe propose un service de prise en charge en vue de réparation, en boutique pour tout type d’appareils électriques et électroniques, ou à domicile pour le gros électroménager. Lorsque l’équipe ne dispose pas des compétences en interne, l’association sert d’interface entre les clients et des professionnels locaux de la réparation.

A la sortie du premier confinement, l’association a organisé une collecte en porte-à-porte chez les particuliers, dans le but de se constituer un gisement de matières à réparer ou à démanteler pour pièces. A cette occasion, un peu plus de 3 tonnes d’appareils ont été collectées. Puis, en quelques mois d’activité, 235 appareils ont été pris en charge et diagnostiqués pour réparation, ce qui représente 3,5 tonnes de déchets évités en 2020.

Mon Repair’Shop a également pour objectif d’augmenter le réemploi des appareils afin de réduire la production de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) et de lutter contre l’obsolescence programmée. Pour cela, le concept de l’association s’articule autour de trois activités : la réparation grand public, mais aussi la vente d’appareils de seconde main et la vente de pièces détachées d’occasions.

A terme, Mon Repair’Shop sera décliné sous forme de franchise sociale, la boutique de Saint-Hilaire de Clisson servant d’unité pilote en milieu semi-rural. Une seconde unité devrait voir le jour fin 2021/début 2022, en milieu urbain cette fois. Ces boutiques ont vocation à s’intégrer au mieux dans l’écosystème du territoire qui les accueille. Pour cela, les relations et les partenariats avec les autres acteurs de la réparation sont favorisés.

Un projet qui favorise l’économie circulaire sur le territoire

En 2018, 1 928 995 tonnes d’équipements électriques et électroniques ont été mis au rebut (chiffres ADEME). En tonnage, le gros électroménager tels que les chauffe-eaux, radiateurs, réfrigérateurs, machines à laver ou encore climatiseurs représentent 55 % des objets jetés. Chaque foyer français possède plusieurs dizaines d’appareils électriques et électroniques (image et son, matériel informatique, appareils électroménagers, outillage, téléphones…). Lorsqu’ils deviennent usagés ou obsolètes, ces appareils électriques deviennent des DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Électroniques).

En réparant les appareils, Mon Repair’Shop permet de sortir des objets des flux de déchets et ainsi de soulager les déchetteries. Le projet s’inscrit pleinement dans deux des sept missions déléguées aux communautés de commune : les actions de développement économique et la collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés.

Par ailleurs, le projet bénéficie à toute personne du territoire du vignoble ayant un appareil à réparer, et plus particulièrement aux populations les plus fragiles qui peuvent réaliser des économies via la réparation ou se fournir en électroménager à moindre prix en achetant de la seconde main. De par son action, l’association participe également à la transition écologique en permettant le passage d’une économie linéaire à une économie circulaire.

Chiffres-clés :

  • 3,5 tonnes de déchets évités en 2020
  • Plus de 360 clients uniques à ce jour qui ont choisi de ne pas jeter
  • 235 appareils réparés

Recherche de partenaires

Actuellement, Mon Repair’Shop recherche des réparateurs indépendants, particulièrement des réparateurs de froid.

Contact

2 rue de la clairière, Z.A. de la Garnerie,
44190 Saint-Hilaire de Clisson

atelier@monrepairshop.fr

Visiter le site
Suivre Mon Repair’Shop
N'hésitez pas à partager !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
X