Olivia Grégoire, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable, présente sa feuille de route stratégique pour les Pôle territoriaux de coopération économique (PTCE) et annonce un nouvel appel à manifestation d’intérêt pour relancer le dispositif.

Communiqué de presse du Secrétariat de l’Économie sociale, solidaire et responsable, le 12 mai 2021.

Olivia Grégoire a réuni le 12 mai 2021 autour d’une table ronde des personnalités issues de l’écosystème de l’ESS afin d’annoncer la relance de la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique.

Reconnus par l’article 9 de la loi relative à l’ESS du 31 juillet 2014, les PTCE sont un outil pour développer des projets économiques innovants et solidaires à l’échelle d’un territoire. Ils donnent un cadre légal et financier à des solutions locales, imaginées par les acteurs du terrain, pour répondre à des problèmes locaux et créer des synergies entre acteurs économiques. Un rapport présentant diagnostic et propositions a été remis par le Labo de l’ESS à la ministre au début de l’année, après que deux appels à projets, en 2013 et 2015, ont été organisés afin de labelliser des PTCE. On dénombre 56 PTCE actifs en mai 2021.

La stratégie ministérielle s’articule autour de trois axes :

  • Un appel à manifestation d’intérêt pour les PTCE émergents, doté de 1,5 M€ et publié dès aujourd’hui et pour une durée de trois ans, avec une première vague ouverte pour six mois ;
  • Une offre complète de services à destination des PTCE existants, doté de 1 M€, qui se structure actuellement avec l’ensemble des parties prenantes et sera présentée dans le courant du mois de juillet ;
  • Une animation partenariale associée à la dynamique PTCE, en s’appuyant sur les chambres régionales de l’ESS, les praticiens et sur la direction générale du Trésor pour le pilotage national.

Pour Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat à l’Économie sociale, solidaire et responsable : « Chaque PTCE est un laboratoire qui expérimente des façons de faire de l’économie autrement, de faire coopérer des personnes qui ne se parlent pas habituellement, de recréer du lien économique et social. Dans chaque PTCE, on retrouve toujours deux composantes primordiales : la dimension solidaire, la mise en avant dun territoire. Avec la relance des PTCE, je propose une dynamique collective, pas seulement une nouvelle enveloppe budgétaire. Ce qui m’intéresse, ce n’est pas de créer de nouveaux PTCE, c’est surtout de les pérenniser.»

N'hésitez pas à partager !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
X