La Chambre Régionale de l’ESS et ses adhérents ont élaboré un document de plaidoyer politique pour le développement de l’Économie Sociale et Solidaire en Pays de la Loire et la reconnaissance de son apport au territoire.

« L’ESS n’est pas une démarche philanthropique, ou le supplément d’âme des politiques publiques, elle doit avoir une place stratégique au cœur de celles-ci, et irriguer la plupart des politiques publiques. Elle réinterroge la création de richesses et notre manière de la comptabiliser, et favorise une démocratie participative active.

Les collectivités locales, actrices majeures du développement des territoires urbains et ruraux, organisatrices du dialogue de proximité avec la société civile, ont, aux côtés de l’État, un rôle fondamental afin de favoriser le développement de l’ESS dans les territoires. » *

On n’a jamais autant parlé d’économie sociale et solidaire que depuis ces dernières années, particulièrement dans cette période qui bouscule bien des certitudes. En effet, l’ESS est un mode d’entreprendre vertueux, mais c’est aussi bien plus :
• Une dynamique de transformation de l’économie et de la société fondée sur des valeurs de solidarité et d’humanité
• Du pouvoir d’agir et d’organisation pour les habitant.es de tous les territoires, les plus fragiles comme les moins en difficulté
• De l’activité, des emplois utiles au sein d’entreprises proches des lieux de vie
• Des solutions prometteuses, innovantes, qui gagnent à être connues, reconnues et déployées en réponse aux besoins d’aujourd’hui et de demain.

Le monde de demain existe déjà à travers les multiples initiatives locales d’ESS porteuse d’une autre manière de produire, de vivre et de consommer.

Les attentes que la CRESS formule aujourd’hui s’adressent au futur.e président.e de la région Pays de la Loire. L’ESS a besoin d’engagements qui fédéreront sans aucun doute toutes ses forces vives :
• Soutenir la création, la consolidation et le développement des emplois, des projets et des entreprises de l’ESS
• Reconnaitre l’ESS et ses acteurs et leur apport aux territoires
• Assurer une cohésion sociale et territoriale et répondre aux besoins des habitant.es
• Favoriser la transition écologique et la résilience des territoires.

Afin de mettre en œuvre ces engagements, il conviendra d’instaurer avec les réseaux, entreprises et organisations de l’ESS des relations de confiance et de coopération, de reconnaitre le rôle de la CRESS et sa capacité à co-contruire des politiques publiques en faveur de l’ESS et de simplifier les modalités de dialogue et d’échanges.

Ces principes d’action garantissent les conditions qui feront la différence dans le développement de l’ESS. Leur mise en pratique concrète fera des six années à venir six années utiles pour les territoires et pour la progression vers un « monde de demain » plus fraternel, territorialisé, démocratique et écologique.

Pour y parvenir, la CRESS et ses membres proposent 24 mesures en faveur de l’ESS en Pays de la Loire.

*Source : Déclaration commune des réseaux de collectivités locales, signée le 5 mars 2013 par l’ARF, l’ADF, l’AMF, l’AdCF, l’AMGVF, l’AMRF et le RTES

Podcast

Lundi 31 mai sur la radio Jet FM

La rédaction de Jet FM a invité Gilles Cavé, président de la CRESS et Alain Forest, président du Mouvement associatif des Pays de la Loire pour faire le point sur les enjeux des élections régionales pour l’ESS en région.

N'hésitez pas à partager !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
X