Les acteurs de l’ESS du réemploi solidaire tirent la sonnette d’alarme et demandent à l’Etat d’exercer son pouvoir d’arbitrage pour encadrer les montants de soutien dédiés au réemploi et de ne pas les abandonner aux seuls acteurs industriels.

Cette tribune a été rédigée dans le contexte actuel de projet de décret portant un cahier des charges sur la filière Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE), qui servira de modèle pour toutes les autres filières Responsabilité Eélargie du Producteur (REP). Ce projet de décret ne répond pas aux enjeux du réemploi solidaire puisqu’il ne permet pas d’encadrer les montants financiers dédiés aux structures de l’ESS et ne donne aucune garantie sur l’accès à des gisements de qualité pour nos structures.

C’est dans cette démarche que ESS-France, Emmaüs France, COORACE, L’Heureux Cyclage, Rejouons Solidaire et le Réseau national des Ressourceries s’associent et cosignent dans Le Monde la tribune « Nous appelons les pouvoirs publics à conserver le pilotage de la gestion des déchets« .

N'hésitez pas à partager !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
X