L’association AALVie, « Abattage des Animaux sur leur Lieu de Vie », a pour projet d’accompagner les animaux de leur naissance à leur mort, sur leurs fermes. Au-delà du respect des animaux, c’est également le respect de toutes les personnes concernées : éleveurs·euses, abatteurs·euses et consommateurs·trices.

Un projet durable pour toutes et tous

Depuis plusieurs années, éleveuses et éleveurs mobilisés·ées au sein de l’AALVie développent une unité d’abattage de proximité, avec mise à mort des animaux sur leur lieu de vie.

  • Pour les animaux, vaches, moutons, cochons, c’est leur permettre de naître, vivre et mourir sur leur ferme auprès de leurs congénères dans un cadre de bientraitance animale.
  • Pour les éleveurs et éleveuses, cela leur permet de redonner un sens à leur métier : leur permettre d’accompagner jusqu’au bout leurs animaux en leur assurant de bonnes conditions de vie.
  • Pour les professionnels qui interviennent au moment de la mort, cela permet de construire un lien particulier sur un même lieu et au même moment avec l’animal et l’éleveur.
  • Pour les consommateurs, c’est se rapprocher de l’éleveur·euse et retrouver confiance, pour redonner le choix sur la fin de vie des animaux qu’ils consomment.

cercles vertueux AALVie

Concrétisation du projet

L’unité mobile peut accueillir les bovins et veaux gras et les animaux abattus d’urgence (accidentés). Avec ce système, il n’est plus question de transporter les animaux vivants. Il s’adresse à tous les élevages situés dans un rayon d’action d’une heure autour de l’unité pilote de mise en carcasse prévue à Machecoul (44). D’autres collectifs travaillent à l’émergence d’outils similaires dans les départements limitrophes (Nord de la Loire-Atlantique et au Sud de la Vendée) pour obtenir à terme des installations complémentaires.

Pour les autres animaux (ovins, porcins, caprins, …) le travail se concrétise. L’agencement de l’unité fixe prévoit des lieux de traitement des déchets et des zones de stockage en froid pour toutes les espèces (bovins, ovins, porcins, caprins…).

L’énergie mise par le collectif dans ce projet depuis 2016 a porté ses fruits. Les rencontres des services du ministère (DGAL) et des services vétérinaires (DDPP) ont permis de dépasser la phase d’expérimentation, ceux-ci ont approuvé le projet comme conforme à la réglementation.

L’AALVie est accompagnée par le Groupement des Agriculteurs Biologiques de Loire-Atlantique et bénéficie de l’appui des collectivités locales, départementales et régionales. Le projet a su fédérer l’ensemble des organismes professionnels agricoles au sein d’un conseil d’administration.

Soutenir le projet

Depuis 3 ans, les 150 éleveurs et éleveuses de l’AALVie ont mis beaucoup d’énergie, de temps et de moyens financiers pour faire émerger une telle démarche. Maintenant que les bases sont solides, ils et elles sont prêts à concrétiser.

C’est pourquoi un financement participatif a été lancé sur MiiMOSA, une plateforme au service de l’agriculture et de l’alimentation.

Vos dons sont la garantie que ces efforts ne seront pas vains et que les animaux pourront bénéficier de ce travail. Par transparence sur l’utilisation de votre argent, vous pouvez également retrouver à quoi servira la cagnotte dans les détails de la campagne de financement sur MiiMOSA.

Pour plus d’information

N’hésitez pas à aimer, tweeter, et surtout partager à TOUS vos contacts !

Photo de l’article : Ludivine, éleveuse à Notre Dame de Monts (85) et membre de l’AALVie, avec ses vaches.
Crédit photo : Frédéric Signoret

N'hésitez pas à partager !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin