Skip to main content

Annoncée dans le Plan climat en juillet 2017, la feuille de route sur l’économie circulaire sera publiée en mars 2018. Pour Nicolas Hulot : « L’économie circulaire se place au cœur de la transition énergétique. Nous devons arrêter ce procédé infernal qui amène à épuiser nos ressources. Affirmons avec force qu’aujourd’hui la norme c’est la rareté ».

Avec la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015, la France s’est fixé des objectifs ambitieux pour engager la transition vers une économie circulaire. Afin de passer à l’action et définir les mesures concrètes qui permettront d’atteindre ces objectifs, l’élaboration d’une feuille de route dédiée à l’économie circulaire a été annoncée par Brune Poirson, Secrétaire d’État auprès du Ministre d’État de la Transition écologique et solidaire, le 28 septembre 2017 à l’occasion des Assises des déchets à Nantes.

Les objectifs :

  • Réduire la consommation de ressources liée à la consommation française : réduire de 30% la consommation de ressources par rapport au PIB d’ici à 2030 par rapport à 2010
  • Réduire de 50% les quantités de déchets non dangereux mis en décharge en 2025 par rapport à 2010
  • Tendre vers 100% de plastiques recyclés en 2025
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre : économiser l’émission de 8 millions de tonnes de CO2 supplémentaires chaque année grâce au recyclage du plastique
  • Créer 500 000 emplois supplémentaires, y compris dans des métiers nouveaux.

L’élaboration par la concertation

L’élaboration de cette feuille de route s’appuie sur un processus participatif qui consulte à la fois les professionnels, les acteurs économiques et les citoyens. Une plateforme de consultation publique a été mise en ligne du 30 octobre au 6 décembre 2017.

5 thèmes ont été soumis à l’avis du public :

  1. la consommation durable : agir sur la demande et le comportement du consommateur
  2. la gestion des déchets : mieux trier pour mieux recycler
  3. la production durable : limiter l’impact environnemental des produits
  4. la mobilisation des acteurs : mettre en œuvre des leviers d’action en transverse
  5. le cadre financier : quels soutiens et quelles incitations financières pour favoriser la transition vers l’économie circulaire ?

La participation a été forte : en cinq semaines, plus de 1 791 contributions citoyennes ont complété les travaux des experts en ateliers.

N'hésitez pas à partager !
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
X